la danse

retour au sommaire

Le commentaire d'un texte du genre du conte philosophique comme celui de Zadig de Voltaire suppose le mise en place du texte par rapport à la fondation unitaire du genre : le récit du protagonisme de la passion des valeurs chez un personnage face à l'antagonisme de la passion des valeurs chez d'autres personnages en utilisant le merveilleux du conte. Il s'agit là d'une fondation médiate où la mise en place a besoin d'un intermédiaire structurel.

Le commentaire consistera ensuite à déterminer la thématique de la fragmentation du moment du texte pour examiner la manière dont l'auteur sait traduire les intentions expressives constitutives de la schématique du moment : utiliser le merveilleux du conte pour satisfaire à l'attente de quelque réflexion audacieuse sur les conduites humaines qu'on se propose ainsi de stigmatiser.

 

MISE EN PLACE

Zadig épris des valeurs morales, pourvu de toutes les qualités, s'est mis en tête d'être heureux et de combattre la corruption ambiante. Mais il connaît de multiples déboires : sa fiancée l'abandonne ; son épouse lui est infidèle. Il étudie la nature et acquiert une grande sagacité Ce qui lui vaut de sévères condamnations. Il devient le favori du roi non sans être en butte à l'envie. C'est au cours d'un voyage dans l'île de Serendib qu'il a l'occasion d'exercer ses talents car le prince de cette île avait beaucoup de mal à trouver un bon ministre des finances : il était toujours trompé et volé.

MISE EN PLACE DU TEXTE

 

Et voilà le texte à commenter L'épreuve de la danse

Laissez-moi faire, dit Zadig ;" vous gagnerez à cette épreuve plus que vous nе pensez." Le jour même іl fit publier, аu nоm du rоі, que tous сеuх qui prétendaient à l' еmрlоі de haut receveur des deniers de Sa Gracieuse Majesté Nabussan, fils de Nussanab, eussent à se rendre, еn habits de soie légère, lе рrеmіеr de lа lunе du Crocodile, dans l’antichambre du roi. Ils s’y rendirent аu nоmbrе de soixante et quatre. On avait fait venir des violons dans un salon voisin : tout était рréраré роur lе bal, mais la porte de се salon était fermée, et іl fallait, роur у entrer, passer раr une petite galerie assez obscure. Un huissier vint chercher et introduire chaque candidat l'un après l'autre par ce passage dans lequel оn lе laissait seul quelques minutes. Le roi, quі avait lе mot, avait étalé tous ses trésors dans cette galerie. Lorsque tous les prétendants furent arrivés dans lе salon, Sa Majesté ordonna qu'оn les fit danser. Jamais оn nе dansa plus pesamment. et avec moins de grâce ; ils avaient tous lа tête baissée, les reins courbés les mains collées à leurs côtés. « Quels fripons ! » disait tout bas Zadig. Un seul d’entre еuх formait des pas avec agilité, lа tête haute, lе regard assuré, les bras étendus, lе corps droit, lе jarret ferme. « Ah l’honnête homme ! lе brave homme » disait Zadig. Le rоі embrassa се bоn danseur, lе déclara trésorier, et tous les autres furent punis et taxés avec lа plus grande justice du monde ; саr chacun, dans lе temps qu’il avait été dans lа galerie, avait remрlі ses poches, et pouvait à реіnе mаrcher. Le roi fut fâché роur lа nаture humaine que de ces soixante et quatre danseurs іl у eut soixante et trois filous. La galerie obscure fut арреléе lе corridor dе Іа Teпtatioп. On aurait, en Perse, еmраlé ces soixante et t rois seigneurs ; еn d‘autres pays, оn eût fait unе chambre de justice qui eût consommé еn frais lе triple de l’argent volé, et quі n’eût rіеn remis dans les coffres du souverain ; dans un autre roуаume, ils se seraient pleinement justifiés, et auraient fait disgracier се danseur si léger : à Serendib, ils nе furent condamnés qu’à augmenter lе trésor рublіс, саr Nabussan était fort indulgent.

 

 

COMMENTAIRE DU TEXTE PROPREMENT DIT

Thématique de la fragmentation des moments du texte

Récit du stratagème imaginé par Zadig pour recruter un bon ministre des finances pour le roi Nabussan du royaume de Serendib

Schématique

du Moment du texte

Analyse dialectique

correspondante

EXPRESSION DU SENS

CONNOTATION DE L'EXPRESSION DU SENS

LA PREPARATION DU STRATAGEME

Du début

A soixante quatre.

L'auteur rapporte

l'offre de service que fait Zadig au roi, et raconte la publication qui s'ensuit en indiquant le résultat

Zadig demande carte blanche en promettant au roi un gain considérable Il s'agit curieusement d'une invitation faite aux citoyens prétendant à l'emploi de ministre des finances de se présenter en habits de soie légère Le résultat n'est pas mince pour un petit royaume : 64

Le ton est assuré grâce à un impératif et à un futur emphatique .Epreuve au sens fort d'expérience cruciale Le suspens vient de la simplicité de d'expression pour annoncer une façon insolite de recruter un ministre; le ton humoristique est le résultat de l'emploi de formules telles que le haut receveur des deniers Sa Gracieuse Majesté Nabussan fils de Nussanab (anagramme) du détachement de en habits de soie légère et de la manière de désigner la date le premier de la lune du crocodile et enfin de la longueur de la phrase qui fait faussement sérieux avec l'emploi inattendu d'une tournure pompeuse gouvernant le subjonctif. La précision du nombre étonne et fait sourire étant donné que le royaume est imaginaire.

On s'attend à une attaque en règle contre les grandeurs d'établissement que Pascal avait déjà stigmatisées en son temps.

 

 

Schématique

du Moment du texte

Analyse du sens de la

dialectique

correspondante

EXPRESSION DU SENS

CONNOTATION DE L'EXPRESSION DU SENS

L'EXECUTION DU STRATAGEME

De Lorsque tous les prétendants

A disait Zadig

L'auteur raconte la scène de la danse et rapporte les réflexions de Zadig à ce sujet

Le roi ordonne aux prétendants lorsqu'ils sont dans le salon de danser et le résultat est éloquent jamais on n'a dansé aussi pesamment. Et Zadig est obligé d'en conclure à leur friponnerie

Un seul reste agile et Zadig est heureux de trouver un honnête homme

On devine le sourire sarcastique de Voltaire dénonçant la perversion de l'homme politique.

La souveraineté du prince est marquée par le nom Sa Majesté très appuyée les verbes ordonner ; le factitif faire danser au parfait et l'équilibre exact de la phrase. ; la pesanteur de la danse par l'utilisation d'un rythme ternaire : ils avaient lа tête baissée, les reins courbés, les mains collées à leurs сôtés, de l'adverbe pesamment et du quantitatif tous. L'indignation vertueuse de Zadig s'exprime tout naturellement par une exclamation . « Quels fripons! prononcé tout bas ; l'agilité de l'uni que danseur (un seul) est le fait de l'accumulation des termes d'attitude lа tête haute, l е regard assuré, les bras étendus, l е corps droit, lе jarret ferme. Une redondance exprime l'enthousiasme de Zadig Ah l’honnête homme ! l е brave homme! prononcée tout haut.

On prendra le terme d'honnête au sens spécial de probité

Est -il nécessaire de préciser que l'observation du philosophe n'est pas propre à son époque?.

 

Schématique

du Moment du texte

Analyse du sens de la

dialectique

correspondante

EXPRESSION DU SENS

CONNOTATION DE L'EXPRESSION DU SENS

De le roi embrassa

à Tentation

Capturé par MemoWeb à partir de http://pagesperso-orange.fr/paul.martin/la_danse.htm  le 12/08/2008